SCO – Priorisation des cas en chirurgie ophtalmique

Priorisation des cas en chirurgie ophtalmique

Mise à jour, le 28 mai, 2020

This image has an empty alt attribute; its file name is COSCorpHighRes.jpg

Les hôpitaux et les centres chirurgicaux ambulatoires font face à un important arriéré d’interventions chirurgicales « électives » en raison d’annulations pendant la pandémie de COVID-19. Le maintien des soins chirurgicaux ophtalmiques est essentiel pour prévenir la perte de vision et les incapacités qui en découleraient au sein de la population canadienne. L’incidence de la déficience visuelle (DV) sur la productivité, la santé mentale, le risque de chute, le développement de l’enfance et la qualité de vie est bien établie . L’effet de la DV ne se limite pas aux individus et a souvent des répercussions plus larges sur la famille du patient et la société dans son ensemble.

Objectifs

  1. Fournir aux chirurgiens ophtalmiques un cadre de priorisation des cas individuels qui puisse s’appliquer dans l’ensemble du Canada et dans toutes les surspécialités de l’ophtalmologie pendant la pandémie de COVID.
  2. Préconiser la chirurgie ophtalmique en milieu hospitalier.
  3. Permettre de vérifier et de comparer la qualité entre chirurgiens ophtalmiques.

Lisez la version intégrale du document de la SCO – Priorisation des cas en chirurgie ophtalmique .